Que cherches-tu ?

l'adieu aux frères

La franc-maçonnerie éloigne-t-elle ou rapproche t-elle de l’Évangile ? Est-elle l’adversaire ou l’antichambre de l’Église ? Et ne faut-il pas distinguer, entre ses diverses obédiences, celles qui admettent l’athéisme, au nom d’une liberté de conscience absolue, de celles qui professent le déisme, en vertu d’une conception ouverte de la spiritualité ?
À ces interrogations et à ces débats, Christophe Flipo répond ici avec une finesse et une pédagogie nourries de sa propre et double expérience. Lui-même, longtemps franc-maçon avant de se convertir au catholicisme, dit la grandeur, mais aussi les limites d’une tradition qu’il a aimée avant de finalement la dépasser. Le récit vécu qu’il en donne offre ainsi une vision vivante et authentique de ce mouvement, objet de tous les fantasmes. Au maçon tenté par la communion eucharistique et au chrétien tenté par la fraternité maçonnique, à l’initié comme au baptisé, il pose la question même du Christ : « Que cherchez-vous ? »
Ingénieur architecte informatique, passé par la franc-maçonnerie où il a été reçu dans les hauts grades, désormais simple paroissien, Christophe Flipo vit avec son épouse entre Londres et le nord de la France. Il a raconté sa conversion dans La meilleure part (Éditions du Cerf, 2015), livre qui a connu un franc succès.

La meilleure part - Editions du cerf

Ce livre est d’abord et avant tout un témoignage. Il raconte une belle histoire, une histoire vraie ! Un enchaînement de faits improbables mais parfaitement orchestrés qui nous emmène à Rocamadour puis à Jérusalem. Pas de doute, Dieu s’occupe de chacun…
Par où peut passer la quête de spiritualité chez nos contemporains ? Et que leur apprend la route souvent paradoxale qu’ils ont empruntée ? Ici, il s’agit à l’origine d’une histoire d’amour. De trois histoires qui s’entremêlent, pour être tout à fait exact. L’histoire d’un homme peu porté sur la foi, d’une femme catholique non pratiquante, et d’un Dieu qui accepte qu’on le cherche en le perdant pour mieux le retrouver.
Ce livre réunit en une seule ces trois histoires. Il raconte la conjonction d’événements improbables, pourtant emboîtés les uns aux autres et finalement ajustés comme les pierres d’une cathédrale. D’un ton profond et léger, Christophe Flipo nous conte sans détour sa trajectoire. Il ne nous cache rien de son adhésion enthousiaste à la franc-maçonnerie et de sa tristesse de la quitter pour rejoindre l’Eglise.
Il nous révèle aussi sa rencontre avec l’ange, ses combats, et ses retrouvailles avec le Christ de l’Evangile. Un formidable témoignage, une leçon d’humour et d’espérance, une cartographie indispensable pour tous les chercheurs de sens, de fraternité et d’absolu.

4 réflexions au sujet de « Que cherches-tu ? »

  1. L’amour n’a qu’un langage, que celui qui l’emploie soit juif, protestant ou catholique. Cela est si vrai que, lorsqu’il nous échappe, dans le feu de la passion, de dire à une femme : mon ange, ou tu es un ange, ce mot ne vient la qu’au figuré, et nous l’avons dépouillé au préalable de son caractère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 66 = 70